Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Menu principal

Qui est en ligne ?
#30 invité(s)
#0 membre(s)
#5365: Membres enregistrés

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Rendez-vous

Presse  : Tismée par France Soir
Envoyé par louloute le 5/11/2009 8:30:21 (4044 lectures )

Tismée par France Soir

Tismée - Histoire de racisme ordinaire
Dans ce conte musical au rythme endiablé se mêlent chant, danse et comédie. Lasse d’être considérée comme une métisse, l’héroïne (Aurélie Konaté) part à la recherche de ses racines africaines qu’elle ne connaît pas.

Le thème principal du spectacle musical Tismée est le racisme ordinaire, celui des mots exprimés, souvent sans mauvaise pensée, mais qui peuvent blesser ; celui aussi des préjugés concernant la couleur de peau.

Mais il est aussi et surtout question de métissage, comme le laisse penser le titre (tismée en verlan signifie métisse), à une époque où de plus en plus de gens portent en eux deux cultures et deux vies, où ils habitent et d’où ils viennent.

Trouver sa place
Une jeune femme, interprétée par Aurélie Konaté, ancienne candidate de la Star Academy (en 2002), décide de partir vivre en Guinée, le pays dont son père est originaire. Elle fuit car elle ne se sent pas complètement libre ni « à sa place » en France, bien qu’elle y vive depuis sa naissance. Sur les quais du Vieux-Port, à Marseille, elle rencontre Khalil (Maouene), jeune Marocain, et Félix (Sabal-Lecco), un Camerounais, qui vivent tous deux entre l’Occident et l’Afrique, riches de deux cultures et de deux langues.

Chant, danse et musique
Tismée ne peut pas être considéré comme une comédie chantée, ni une pièce de théâtre, ni un concert, mais plutôt un mélange de ces trois genres. Il s’agit d’un conte musical sur fond de road-movie. Ce spectacle, comme l’histoire qu’il raconte, a été conçu comme un métissage de plusieurs disciplines artistiques. Le rideau s’ouvre sur un film où Aurélie Konaté apparaît gare de Lyon, à Paris. La chanteuse continue de surprendre. Elle démontre une nouvelle fois ses talents de danseuse. Elle chante et amène le spectateur à la suivre dans son aventure rythmée, à la recherche de ses racines africaines qu’elle ne connaît pas, comme un écho à sa vie personnelle.

Tismée, au théâtre de la Reine-Blanche, jusqu’au 21 novembre. Tarif : de 12 à 24 euros. Rés. 01.40.05.06.96.

Marie-Eve Wilson-Jamin, le jeudi 5 novembre 2009 à 04:00
France Soir




Liens relatifs
#Lire plus dans le sujet Presse 
#Article par louloute
Format imprimable   Envoyer cet article à un ami
- Page créée en 0.05 Secondes -