Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !

Menu principal

Qui est en ligne ?
#19 invité(s)
#0 membre(s)
#5376: Membres enregistrés

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Rendez-vous

Concerts  : Résumé du concert du 27 mars à Saint-Denis de la Réunion par
Envoyé par isis le 30/3/2003 1:46:37 (2875 lectures )
Concerts 

Résumé du concert du 27 mars à Saint-Denis de la Réunion par

merci à Roselyne de Nolwenn-online

Les impressions de Roselyne sur le concert

Jeudi 27 mars, premier concert de la Star Academy prévue à 20h00 au "Stade Jean Ivoula" (stade couvert). Chanteurs et danseurs ayant débarqué dans l'île le matin même vers 6h15, on pouvait craindre qu'ils auraient du mal à assurer ; Erreur : ils ont mis le feu dans un stade explosif. Ce fut le délire pendant 2 heures !!!

Je suis arrivée avec une amie vers 17h55 environ. Début d'embouteillage à l'approche du Stade. Il y avait déjà une petite foule massée devant les portillons. Mais nous étions bien placés quand même sur les rangs. Nous avons prévu de nous installer dans les gradins face à la scène de façon à profiter du spectacle au maximum.
Première constatation : tous les âges sont représentés. De 2 à 99 ans comme dirait Nolwenn. Des jeunes en groupe, des familles entières, des papas qui accompagnent leurs filles, des mamans aussi "excitées" que leurs enfants, des papys et des mamies aussi enthousiastes que les plus jeunes. Et il faut ajouter que chez nous, c'est aussi toutes les couleurs et toutes les races.
Il y a déjà une bonne ambiance.

Vers 18h30, la foule commence à réclamer l'ouverture des portillons en criant et chantant. Ils s'ouvrent enfin vers 18h45. Nous avons trouvé in extremis 2 places au 3e rang face à la scène après avoir traversé toute la salle au milieu des gradins car nous sommes rentrés par une mauvaise porte. Nous étions idéalement bien placés avec la meilleure vue possible sur la scène pour faire des photos.
La salle s'est remplie rapidement. L'ambiance montait d'un cran de minute en minute. Ceux qui étaient debouts devant la scène se manifestaient à chaque mouvement sur la scène.

Nous n'avons pas eu droit aux images du château sur écran ni à l'intervention de Nikos. Distance oblige, certains matériels sont restés en métropole. Mais l'ambiance était déjà bien assurée dans le Stade. Vers 18h45, ils ont mis de la musique techno à fond la caisse et là, ce fut ambiance discothèque du samedi soir. Imaginez 4.600 personnes environ qui chantent et dansent. Le spectacle pouvait commencer, le public était déjà bien chaud !

Vers 20h10, les lumières s'éteignent : explosion du stade. On entend les premieères notes de "Like a Prayer". Et quand les lumières illuminent la scène, Nolwenn apparaît perchée, majestueuse dans sa longue jupe violette et commence à chanter, ovationnée et accompagnée par le public en délire. Voix sublime comme d'habitude. Tout le stade est debout, chante et danse : ce fut ainsi pendant 2 heures.

Je ne vais pas vous refaire toute la chronologie du spectacle dans l'ordre, mais vous livrer en "vrac" mes impressions sur les prestations des uns et des autres sur certaines chansons.

Tout d'abord, ils ont été visiblement surpris et ravis de l'accueil et de la réaction du public. Ils ont déclaré que, même si à Cannes pendant l'Eurobest quelqu'un leur avait parlé du public exceptionnel de La Réunion (Jennifer, en concert dans l'île le mois dernier), ils ne s'attendaient pas à voir tant de monde à l'aéroport et un public aussi chaud. Du coup, portés par toute la salle, ils se sont donnés à fond et ont tous, absolument tous assurés. Ils ont à tour de rôle fait les transitions sans bafouiller. Même Fabien et Jérémy ont assurés au niveau de la voix. Quant à G.A, il a laissé sa raideur et sa timidité dans les coulisses pendant tout le concert.

Nolwenn - G.A sur "Evidemment" : Moment magique. Visiblement, ces deux-là se sont vraiment réconciliés. Leur complicité, les sourires échangées et les gestes de tendresse (et oui !) ne sont pas du cinéma et ont été salués comme il se doit par le public. D'ailleurs G.A, ravi et rassuré par l'ambiance dans la salle, s'est lâché.

Emma en Zazie "Rue de la Paix" : Impeccable, elle aussi ravie de l'ambiance dans le stade a assuré tant au niveau de la voix que de la chorégraphie.

Nolwenn - Houcine sur "All night long" : Ils aiment chanter ensemble ces deux-là et cela se voit. Ils se complètent merveilleusement bien. Ils occupent toute la scène, complices tout en jouant avec le public. Nolwenn : époustouflante, dansant et bougeant avec aisance. On a vraiment l'impression que c'est elle qui mène sur cette chanson et Houcine la suit tout sourire.

Medley cinéma : Faute de paquebot, c'est assis au bord de la scène que Nolwenn, dans une belle robe beige vaporeuse, chante "My heart will go on" accompagnée par le public.

"Call me" avec Houcine, Emma et Fabien : C'est sûr que la version du prime était la meilleure, mais ils ont assurés. La fin de la choré très "hot".

Anne laure en Anastacia : Pas de chorégraphie avec les cordes mais à peu prés la même du prime. Anne laure, superbe de dynamisme, débordante d'énergie, voix puissante et quant à son solo de batterie sur "Un autre monde", il a enthousiasmé le stade.

Bonne nouvelle : Aurélie n'est plus aphone, elle a retrouvé la voix et nous chante "Fallin" d'Alicia Keys. À la fin, elle a déclaré que c'était la première fois depuis longtemps qu'elle chantait cette chanson et qu'elle était ravie que ce soit à La Réunion. Elle a été également superbe sur la chanson de James Bond "Golden Eye".

Nolwenn en Shakira : Ouah ! Elle danse et se déplace à l'unisson avec les danseurs. Le public a apprécié et l'a encore accompagné.

Houcine - G.A "Le paradis blanc" : Malgré le rythme plus lent après le medley "Grease", la salle ne s'est pas refroidie, tout le monde chante et bouge avec eux.

Jérémy "C'est comme ça" : Spectaculaire la chorégraphie. Jérémy, égal à lui-même, drôle et à l'aise pendant tout le concert. Il s'est amusé avec le public à chacune de ses interventions et a chanté de façon plus assurée que d'habitude.

Fabien comme ses camarades s'est laissé porté par le public et a été plus à l'aise dans ses interprétations. Il n'était pas effacé du tout.

Houcine sur "Remind me" a entraîné le stade avec lui dans ses différents pas de danse.

Enfin, la finale arrive trop vite avec "L'envie d'aimer". Ils sont arrivés un par en chantant et en saluant le public. Ovation unanime à chaque apparition sur scène. Nolwenn est arrivé en 5e position. Elle s'est placée à côté de G.A qui lui souriait. Puis Anne Laure : Nolwenn est allée vers elle et elles se sont embrassées sous les cris et applaudissements de la salle. À la fin, Alexandre a pris la parole pour nous remercier encore une fois de l'accueil et a présenté les musiciens, les danseuses et danseurs (magnifiques tout le long du concert) : ils ont été très applaudis. La présentation de Mathieu a fait exploser le stade sous les regards ravis et amusés des autres.
Après un long "Standing ovation" pendant lequel ils se sont regardés les uns les autres émus et ravis, ils ont quitté la scène.

Après quelques minutes d'attente, certaines personnes ont commencé à quitter la salle. Ils ont vite rappliqué aux premières notes de "Cassé". Nolwenn est apparue vêtue d'un pantalon satin noir et du petit haut noir du début. Tout le stade était debout, a retenu son souffle quand elle a commencé à chanter, puis reprenait à chaque fois avec elle le refrain. Que dire de plus ? Elle remplissait la scène de sa présence : voix sublime. La scène a été "bombardée" de peluches pendant qu'elle chantait. A la fin, elle demande si nous avons encore un peu d'énergie pour un dernier "Paris latino". Quelle question ! Ils pouvaient nous refaire tout le concert, tout le stade était partant.
Enfin, dernier et long Standing ovation. C'est hélas bien terminé;1000 à 2000 personnes ont salué ensuite le départ du bus.

Conclusion : Bien que certains décors manquaient par rapport aux concerts en métropole, le spectacle ne fut pas bâclé. Ils ont tout donné, oubliant la fatigue du voyage et le décalage horaire, encouragés et portés par le stade debout pendant tout le concert. Ils nous ont régalé pendant 2 heures, surpris et ravis à la fois par l'ambiance.
Bien que dans la salle chacun avait son ou ses préférés, tous les 9 ont été ovationnés à chacune de leur apparition sur scène. Pas de huées;

Quant à Nolwenn, puisque c'est elle qui nous intéresse : Qui peut encore prétendre aujourd'hui qu'elle ne sait pas danser et bouger. Oscar peut maintenant ouvrir ses yeux et la regarder chanter ! Elle a été époustouflante pendant tout le concert, elle sait occuper la scène et jouer avec le public qui le lui rend bien. Elle n'a pas arrêté de se déplacer le long de la scène, s'amusant aussi bien avec ses camarades que les danseurs. La presse locale, unanime, a salué ses performances vocales et son anglais parfait. Les journalistes l'ont d'ailleurs surnommé "La Reine Nolwenn" !!! Ils ont souligné que Houcine et elle étaient "au-dessus du lot". Ça on le savait déjà, c'est pas pour rien qu'ils ont été finalistes.

Enfin, ils ont déclaré pendant le concert, dans la presse et sur les ondes d'NRJ qu'ils n'ont jamais été accueillis comme ça depuis le début de la tournée dans aucune ville de métropole. Le défi est à relever pour les prochaines villes qui les accueilleront. Et je vous préviens, Saint Denis de La Réunion a mis la barre très très haut !

Bon concert à tous.

Ah ! J'ai oublié de vous dire : samedi soir j'y retourne ; Ouah !!!


Roselyne,
reporter Nolwenn-Online à La Reunion (Merci !!)



Liens relatifs
#Lire plus dans le sujet Concerts 
#Article par isis
Format imprimable   Envoyer cet article à un ami
- Page créée en 0.06 Secondes -